Le ski alpin

Qu'est-ce que le ski alpin ?

Qu'est-ce que le ski alpin ?

Dès l'arrivée des premiers flocons, les montagnes se voient envahies de multitude de silhouettes glissant sur de longues spatules. Vitesse, adrénaline, sensations fortes, tant d'émotions au programme d'une journée de ski. Mais quelle est vraiment cette discipline ? Le ski alpin, appelé également ski de descente, se résume très simplement par l'utilisation de chaussures de skis, de deux skis (ou un seul, pour les confirmés : le monoski), deux bâtons, et une pente enneigée. Le ski de descente se destine à tous. Il est accessible à tous les niveaux, du débutant à l'athlète le plus confirmé. La Fédération Française de Ski, la FFS, facilement reconnaissable grâce aux combinaisons rouges accompagne, depuis 1937, les skieurs dans leurs périples sportifs. En simple tourisme alpin, à descendre la montagne à son rythme, jusqu'au niveau de compétition, chacun trouvera son bonheur. Le ski alpin se distingue par plusieurs disciplines :

La Descente

Sans doute la discipline et épreuve la plus connue du ski alpin. Elle allie vitesse et maîtrise, sur un parcours au dénivelé variable.

Géant

Le Géant s'adresse à des skieurs déjà confirmés. L'idée étant de dévaler la pente en négociant un certain nombre de virages. Cette discipline demande dextérité et une certaine connaissance de ce sport. Le Géant se combine avec le Super Géant, qui, en plus des courbes, associe la vitesse et la précision.

Le Slalom

Une pente jalonnée de piquets de différentes couleurs ? Nul doute, vous êtes face à un slalom. Une discipline pour les skieurs confirmés, qui nécessite réactivité, maîtrise et technique.

Le freestyle

Discipline extrême, elle inclut elle-même différentes variations, telles que le ski de bosses, le skicross, le half-pipe ou le saut acrobatique. Le freestyle se pratique dans des lieux dédiés, tels que les snowparks. Le hors-piste est également un terrain de jeu apprécié des skieurs adeptes de freestyle, mais demande une vigilance et une connaissance extrême du terrain.

Quel matériel faut-il pour faire du ski alpin ?

La pratique du ski implique un minimum de matériel :

Les Chaussures de ski

La chaussures de ski est composée de différents éléments. L'extérieur est rigide. Faite de plastique épais, elle recouvre intégralement le pied, et monte jusqu'à mi mollet. Si la coque est rigide, elle doit néanmoins laisser une certaine liberté de flexion. L'intérieur de la chaussure est plus confortable. Il s'agit d'un chausson épais, qui peut même être chauffant en cas de froid. La chaussure est enfin équipée d'une semelle rigide, qui vient se clipser sur les skis, grâce aux fixations, et de crochets : il est primordial de bien serrer ses chaussures. Le pied doit être bien tenu.

Les bâtons

Les bâtons sont essentiels dans la pratique du ski, car ils contribuent à l'équilibre du skieur. En compétition, ils sont travaillés courbés, pour une meilleure pénétration dans l'air.

Les skis

Évidemment essentiels dans la pratique du ski alpin, le ski se veut l'intermédiaire entre le skieur et la neige. Ils doivent donc être choisis avec soin. Paraboliques pour les adeptes de slaloms, profilés pour les débutant et experts en quête de vitesse, chaque forme de ski a ses spécificités, pour s'adapter à tous.

Le casque

Parce qu'on n'est jamais trop prudent et que les dangers sont bien présents sur les pentes, le port du casque est plus que conseillé.

Où pratiquer le ski alpin ?

La France est le plus grand domaine skiable du monde. Dotée de nombreuses remontées mécaniques et de vastes domaines, ouverts d'octobre à mai, la France offre aux amateurs de ski une offre variée.

Les Menuires

Cette station située au cœur du domaine des 3 Vallées, à 1850m d'altitude, cette station est idéale pour toute la famille. Dotée d'un grand domaine skiable, la station offre également la possibilité de pratiquer de nombreuses autres activités.

Val d'Isère

Val d'Isère est une station historique et d'exception. Un village de caractère et un domaine skiable merveilleux, la station s'illustre également par la pause festive qu'elle offre au milieu des pistes, en la structure de la Folie Douce.

Serre Chevalier

Direction les Alpes du Sud, où trône Serre Chevalier, un espace skiable immense, conjuguant patrimoine et bien être.

Besse Super Besse

Le Massif Central n'est pas de reste, avec la station Super Besse, qui offre un large panel d'activités.

Les grands champions de ski alpin

La France ne compte plus ses médaillés de skis. Parmi ses fiertés, quelques noms.

Henri Oreiller

Partons du plus ancien. Champion olympique de descente et de combiné en 1948 à Saint-Moritz, il est le premier champion de ski français.

Marielle Goitschel

Honneur aux dames, Marielle Goitschel a été championne du monde à 7 reprises, et double championne olympique de slalom et slalom géant en 1964 et 1968.

Jean-Claude Killy

Jean-Claude Killy fut triple champion olympique en slalom, slalom géant et descente, en 1968 à Grenoble.

Martin Fourcade

Martin Fourcade fut six fois champion du monde de Biathlon, et double champion des JO de 2014.

Edgar Grospiron

Le ski acrobatique a dignement été représenté par Edgar Grospiron, premier champion olympique de cette discipline en 1992, puis trois fois champion du monde.

Qu'est-ce que le ski alpin ?

Dès l'arrivée des premiers flocons, les montagnes se voient envahies de multitude de silhouettes glissant sur de longues spatules. Vitesse, adrénaline, sensations fortes, tant d'émotions au programme d'une journée de ski. Mais quelle est vraiment cette discipline ? Le ski alpin, appelé également ski de descente, se résume très simplement par l'utilisation de chaussures de skis, de deux skis (ou un seul, pour les confirmés : le monoski), deux bâtons, et une pente enneigée. Le ski de descente se destine à tous. Il est accessible à tous les niveaux, du débutant à l'athlète le plus confirmé. La Fédération Française de Ski, la FFS, facilement reconnaissable grâce aux combinaisons rouges accompagne, depuis 1937, les skieurs dans leurs périples sportifs. En simple tourisme alpin, à descendre la montagne à son rythme, jusqu'au niveau de compétition, chacun trouvera son bonheur. Le ski alpin se distingue par plusieurs disciplines :

La Descente

Sans doute la discipline et épreuve la plus connue du ski alpin. Elle allie vitesse et maîtrise, sur un parcours au dénivelé variable.

Géant

Le Géant s'adresse à des skieurs déjà confirmés. L'idée étant de dévaler la pente en négociant un certain nombre de virages. Cette discipline demande dextérité et une certaine connaissance de ce sport. Le Géant se combine avec le Super Géant, qui, en plus des courbes, associe la vitesse et la précision.

Le Slalom

Une pente jalonnée de piquets de différentes couleurs ? Nul doute, vous êtes face à un slalom. Une discipline pour les skieurs confirmés, qui nécessite réactivité, maîtrise et technique.

Le freestyle

Discipline extrême, elle inclut elle-même différentes variations, telles que le ski de bosses, le skicross, le half-pipe ou le saut acrobatique. Le freestyle se pratique dans des lieux dédiés, tels que les snowparks. Le hors-piste est également un terrain de jeu apprécié des skieurs adeptes de freestyle, mais demande une vigilance et une connaissance extrême du terrain.

Quel matériel faut-il pour faire du ski alpin ?

La pratique du ski implique un minimum de matériel :

Les Chaussures de ski

La chaussures de ski est composée de différents éléments. L'extérieur est rigide. Faite de plastique épais, elle recouvre intégralement le pied, et monte jusqu'à mi mollet. Si la coque est rigide, elle doit néanmoins laisser une certaine liberté de flexion. L'intérieur de la chaussure est plus confortable. Il s'agit d'un chausson épais, qui peut même être chauffant en cas de froid. La chaussure est enfin équipée d'une semelle rigide, qui vient se clipser sur les skis, grâce aux fixations, et de crochets : il est primordial de bien serrer ses chaussures. Le pied doit être bien tenu.

Les bâtons

Les bâtons sont essentiels dans la pratique du ski, car ils contribuent à l'équilibre du skieur. En compétition, ils sont travaillés courbés, pour une meilleure pénétration dans l'air.

Les skis

Évidemment essentiels dans la pratique du ski alpin, le ski se veut l'intermédiaire entre le skieur et la neige. Ils doivent donc être choisis avec soin. Paraboliques pour les adeptes de slaloms, profilés pour les débutant et experts en quête de vitesse, chaque forme de ski a ses spécificités, pour s'adapter à tous.

Le casque

Parce qu'on n'est jamais trop prudent et que les dangers sont bien présents sur les pentes, le port du casque est plus que conseillé.

Où pratiquer le ski alpin ?

La France est le plus grand domaine skiable du monde. Dotée de nombreuses remontées mécaniques et de vastes domaines, ouverts d'octobre à mai, la France offre aux amateurs de ski une offre variée.

Les Menuires

Cette station située au cœur du domaine des 3 Vallées, à 1850m d'altitude, cette station est idéale pour toute la famille. Dotée d'un grand domaine skiable, la station offre également la possibilité de pratiquer de nombreuses autres activités.

Val d'Isère

Val d'Isère est une station historique et d'exception. Un village de caractère et un domaine skiable merveilleux, la station s'illustre également par la pause festive qu'elle offre au milieu des pistes, en la structure de la Folie Douce.

Serre Chevalier

Direction les Alpes du Sud, où trône Serre Chevalier, un espace skiable immense, conjuguant patrimoine et bien être.

Besse Super Besse

Le Massif Central n'est pas de reste, avec la station Super Besse, qui offre un large panel d'activités.

Les grands champions de ski alpin

La France ne compte plus ses médaillés de skis. Parmi ses fiertés, quelques noms.

Henri Oreiller

Partons du plus ancien. Champion olympique de descente et de combiné en 1948 à Saint-Moritz, il est le premier champion de ski français.

Marielle Goitschel

Honneur aux dames, Marielle Goitschel a été championne du monde à 7 reprises, et double championne olympique de slalom et slalom géant en 1964 et 1968.

Jean-Claude Killy

Jean-Claude Killy fut triple champion olympique en slalom, slalom géant et descente, en 1968 à Grenoble.

Martin Fourcade

Martin Fourcade fut six fois champion du monde de Biathlon, et double champion des JO de 2014.

Edgar Grospiron

Le ski acrobatique a dignement été représenté par Edgar Grospiron, premier champion olympique de cette discipline en 1992, puis trois fois champion du monde.