Le ski freeride

Qu'est-ce que le ski freeride ?

Qu'est-ce que le ski freeride ?

Le ski freeride est une discipline sportive nécessitant un effort physique intense. Il consiste à dévaler des pistes rudes présentant le maximum de difficultés, à toute vitesse. Le ski freeride se pratique en hors-piste, sur les pentes brutes et entièrement naturelles.

Les capacités et les conditions physiques exigées

Plus soutenue que la pratique du ski, la pratique du ski freeride exige des capacités physiques optimales. Le skieur freeride doit entamer un programme de préparation physique des semaines avant le grand départ pour la montagne pour renforcer sa cardio et sa respiration. Il doit ensuite effectuer des exercices spécifiques pour s'échauffer avant de s'attaquer à la poudreuse et pour permettre à son métabolisme de s'adapter aux conditions de grand froid. Le freerider doit également maîtriser toutes les techniques du ski et doit, entre autres, maîtriser les techniques de la prise de tous les types de virages.

Les prérequis

Le skieur en freeride doit disposer d'une aptitude à adopter les mouvements et les comportements requis, à savoir anticiper toutes les situations qui peuvent se présenter, être l'affut de tout ce qui se passe autour de lui, à faire face sereinement à toutes les situations même les plus dangereuses et avoir la capacité et la disposition à l'entraide.

L'encadrement

Comme le freeride est apparenté à la liberté totale, de nombreux freeriders trouvent davantage de sensations et de plaisirs à partir, en solitaire ou en groupe, à la conquête de zones inconnues et véritablement rudes, loin de la vigilance des encadreurs. Toutefois, le ski freeride se pratique généralement en hors-piste. Le mieux est donc de se faire accompagner par un guide ou un moniteur pour s'assurer de ne pas se perdre et pour bénéficier d'un minimum de sécurité.

Quel matériel faut-il pour faire du ski freeride ?

Les skis

Se pratiquant dans des zones très enneigées, où les couches de neige sont entièrement laissées dans leur état naturel et brut, le ski freeride nécessite des skis spécifiques, plus grands et plus larges que les skis classiques. Le freeride est aussi une discipline de vitesse. Aussi, les skis doivent procurer, à la fois confort, robustesse et agilité. Il faut alors des skis bien rigides pour dégager les grosses couches de neige mais également assez légères afin de ne pas gêner le freerider dans ses mouvements et surtout dans sa lancée.

Les vêtements

Bien se couvrir fait partie des conditions requises pour pratiquer du ski freeride en toute sécurité. Les vêtements du freerider doivent lui fournir une parfaite aisance, pour ne pas le gêner dans ses mouvements, et le confort pour le tenir bien au chaud. Les skieurs qui pratiquent du freeride doivent choisir des sous-vêtements techniques faits dans des matières offrant une bonne isolation thermique et qui évacuent correctement la transpiration. Les vêtements extérieurs, quant à eux, doivent fournir une protection optimale contre les intempéries et notamment contre l'humidité et les vents froids. Il faut donc des vêtements (veste et pantalon) imperméables, de préférence présentant une résistance à 20 000 mm d'eau, sans oublier de tenir compte de la respirabilité et de la souplesse du tissu. En cas de grand froid et de conditions climatiques rudes, les freeriders optent souvent pour plusieurs couches de vêtements. Aussi, ils portent une veste polaire ou un duvet synthétique entre les vêtements extérieurs et les sous-vêtements. Pour finir, il ne faut surtout pas négliger les accessoires : les gants, le bonnet et les chaussettes bien étanches et assez épaisses pour protéger les extrémités du corps du grand froid.

Les équipements

Les freeriders ont besoin d'un sac à dos pour ranger et transporter leurs effets personnels. Il faut un sac à dos à plusieurs compartiments, fabriqué dans des matériaux étanches et résistants à l'humidité et au froid. Le freeride est un sport mettant le corps à rude épreuve. L'effort et le froid favorisent la déshydratation. Aussi, il est essentiel de disposer d'une poche à eau. Par ailleurs, les équipements de sécurité représentent des outils indispensables pour le skieur qui pratique du freeride. Ce dernier doit absolument disposer des différents outils de sécurité à savoir : le Détecteur de Victimes en Avalanche, la pelle et la sonde.

Où pratiquer le ski freeride ?

La pratique du ski freeride se fait généralement en hors-pistes, dans les pentes vierges les plus accidentées, sous un enneigement important. Ces dernières années, les stations de ski aménagent des zones spécifiques pour répondre au mieux aux besoins de liberté des freeriders tout en leur offrant une sécurité optimale. Les Alpes et les Pyrénées présentent notamment les meilleures conditions climatiques et environnementales pour la pratique du freeride.

Alpes

La plupart des stations de ski des Alpes du Nord disposent de bonnes pistes de ski freeride. La fameuse station de sport d'hiver Chamonix offre notamment de nombreux spots bruts, situés sur les flancs du Mont Blanc, pour la pratique du freeride, pour ne citer que les pistes des Grands Montets ou encore celles de la Vallée Blanche, l'itinéraire Tour Mont Blanc. Grâce à la qualité de ses pistes, Chamonix reçoit régulièrement des événements sportifs dédiés au ski freeride. Tignes et Val d'Isère se partagent l'Espace Killy, une zone privilégiée pour la pratique du ski freeride. Serre Chevalier et Les Menuires, dans les Alpes du Sud, proposent également des zones de freeride jouissant d'un ensoleillement optimal et d'un bon enneigement pendant la période hivernale. Les Menuires disposent notamment d'un espace spécifiquement aménagé : le DVA Park. Serre Chevalier abrite de nombreuses zones vierges réparties dans les forêts de mélèze. Le domaine Paradiski formé par les domaines skiables de La Plagne et des Arcs fait partie des premiers domaines ayant vu la pratique du ski freeride. La sation La Grave-La Meije, dans les Hautes Alpes est aussi un haut lieu du ski freeride.

Pyrénées

Les stations de ski les plus importantes des Pyrénées, à l'instar de Cauterets, Les Angles, Font Romeu ou encore Ax 3 domaines, disposent, pour la plupart, de zones non balisées propices à la pratique du freeride ainsi que des parcs spécialement aménagés à cet effet. L'itinéraire Pic du Midi représente notamment le meilleur trajet hors-piste des Pyrénées et figure parmi les étapes préférées des freeriders du monde entier.